Santé

Alors que la santé reste l’un des principaux défis de la région, les acteurs du secteur font face à une double problématique d’optimisation des financements et de déploiement des infrastructures.

Faire de la santé une priorité stratégique

Le financement du secteur de la Santé dans les pays en développement est encore tributaire des financements des bailleurs de fonds et de l’aide internationale. Les budgets nationaux consacrés à la santé restent en deçà de l’objectif de 15% fixé lors du sommet des chefs d’Etat africains à Abudja en 2001.

Le secteur de la santé fait ainsi face à de nombreux défis :

  • l’accès aux soins,
  • le manque ou l’insuffisance d’infrastructures,
  • le manque de ressources humaines et en formation des personnels,
  • l’absence de systèmes de santé solides capables de générer des données fiables,
  • la mauvaise gouvernance, etc…

Améliorer le taux d’accès aux soins

L’accès aux soins demeure un handicap important avec des coûts de soins inaccessibles aux populations et une couverture géographique insuffisante en centres de santé. Cette situation favorise la prolifération des médicaments illicites et d’autres formes de pratiques autant illicites que dangereuses pour la santé des populations (guérisseurs auto-proclamés, etc). Pour améliorer le taux d’accès aux soins, bon nombre de pays africains sont en train de mettre en place une politique dite d’assurance maladie universelle basée sur un système d’assurance mutuelle. Dans des économies où les revenus informels comptent pour près de 40% du PIB, l’accès aux assurances mutuelles est donc un enjeu fondamental.

Identifier les bons investissements

Malgré la prééminence naturelle du domaine public, l’industrie sanitaire reste néanmoins propice aux opérateurs privés, avec des opportunités d’investissement notamment dans la rénovation des centres de santé, le renouvellement des parcs de matériels et de commodités, la formation du personnel, ou encore le déploiement de solutions informatiques intégrées. Autant de niches qui constituent pour les professionnels un gisement de croissance et donc une cible idéale pour leurs investissements. Le Partenariat Public Privé (PPP) est également une opportunité de brassage du savoir-faire du privé avec les défis de développement et de capacité du secteur public.

Des initiatives innovantes avec le digital

Dans ce contexte de défis, des initiatives innovantes font leur apparition, portées par le digital avec des univers d’applications potentielles diverses. De nombreuses applications sont développées dans les domaines de la sensibilisation (diabète, la malaria, le VIH, la grossesse la contraception ou encore les épidémies…), de la chaine de distribution dans le cadre de la stratégie « last mile » visant à atteindre les populations désenclavées. Ces solutions visent à intégrer le patient à l’ensemble de la chaîne sanitaire pour en faire le levier final d’une politique de soin réussie, et donc prioritaire.

Faire de la santé une priorité stratégique avec PwC

PwC accompagne depuis plusieurs décennies les professionnels du secteur de la santé à travers divers types de services répondant aux besoins de plusieurs catégories d’acteurs :

  • Bailleurs de fonds : agent local pour le Fonds Mondial dans plusieurs pays en Afrique subsaharienne, PwC propose des services pour aider à une gestion plus efficace, plus transparente et à renforcer la redevabilité des Etats et des acteurs bénéficiaires des financements. Les services proposés comprennent : agence de gestion, gestion fiduciaire, audits, suivi & évaluation.
  • Ministères de la santé : des audits institutionnels et organisationnels, une aide à une meilleure absorption de l’aide internationale.
  • ONGs : évaluations de capacités, renforcement de capacités, etc.
  • Acteurs privés : études de marché.

D’une manière générale, notre panel de services comprend :

  • le diagnostic des politiques de santé existantes
  • le suivi des financements
  • la gestion des subventions (agence fiduciaire, agence de gestion, agence de suivi)
  • la certification de la qualité des informations pour une vraie transparence
  • l’évaluation des chaines d'informations sur la santé
  • la planification et mise en œuvre logistique dans la délivrance des traitements gratuits
  • l’évaluation et la vérification de l'effectivité de l'accès aux soins et aux médicaments
  • la vérification de données financières et programmatiques
  • etc…

Contactez-nous

Issiaka Ouattara

Associé, PwC Côte d'Ivoire

Tel : +225 09 22 10 10

Suivez-nous !