Réussir son implantation en Afrique subsaharienne

Dans un contexte d’attractivité collective mais inégale, s’implanter en Afrique subsaharienne nécessite avant tout de comprendre les prescriptions individuelles de ses pays d’accueil

Avec une croissance durable et un Doing business grandement amélioré, l’Afrique, pour de nombreux opérateurs économiques, se fait de plus en plus attractive. Mais qu’il s’agisse d’acteurs étrangers au continent ou bien bénéficiant déjà d’une première installation sur un unique marché national, s’implanter en Afrique subsaharienne nécessite toujours de se préparer en profondeur. Pourquoi ? Car les marchés, souvent inégaux, répondent à des réglementations complexes pour des environnements distincts. Réussir votre implantation passe donc nécessairement par la compréhension de cet environnement pluriel, et ce tant sur ses aspects réglementaires et fiscaux que stratégiques.

Comprendre son environnement

Avec un taux d’agréments d’opérateurs étrangers tout à fait considérable, la zone subsaharienne est assurément un territoire entrepreneurial dynamique. Mais quelle que soit la pertinence de votre positionnement, la réussite de votre implantation consiste à savoir répondre aux prescriptions réglementaires de votre pays d’accueil. D’un point de vue juridique, il s’agira par exemple d’identifier le véhicule d’entrée le plus pertinent. Bureau de liaison ? Succursale ? Société ? Ce choix de structure ne peut se penser hors-sol, et les implantations les mieux réussies sont celles qui s’appuient sur des équipes locales pour accompagner votre structuration. Toujours pour garantir la mise en conformité de votre activité, il faudra pouvoir, selon votre domaine, procéder, en sus des immatriculations, à l’obtention des licences et agréments adéquats et identifier toutes vos obligations juridiques, sans oublier de bâtir une politique RH conforme à la région. C’est autant de questions dont les réponses varient selon le territoire, et dont les process s’ajoutent si votre implantation se veut panafricaine.

Garanties de rapatriement des bénéfices et mesures fiscales incitatives

Estimés à 42 milliards de dollars pour l’année 2017, les Investissements directs étrangers (IDE) vers l’Afrique subsaharienne restent l’un des moteurs économiques de la zone. De provenance intra ou extra régionale, ils témoignent des efforts des politiques publiques pour inciter à l’investissement. Ces incitations constituent de véritables opportunités et peuvent guider votre choix d’implantation. Ainsi, chaque pays dégage des secteurs prioritaires à soutenir fiscalement. Encore une fois, compte tenu des évolutions permanentes des finances publiques subsahariennes et des mutations rapides de marchés, la détection des avantages fiscaux est à penser localement. Quels sont les critères d’éligibilité ? Les domaines d’activité ? Les zones franches ? Les durées et les territoires ? Bien sûr, la détection et la captation de ces avantages n’ont de sens que dans une capacité à rapatrier les bénéfices afférents. C’est pourquoi la réussite de votre implantation s’articule à une stratégie fiscale aboutie, c'est-à-dire dessinée à la fois pour le pays d’accueil et le pays de rapatriement.

Adapter sa stratégie

Le développement d’un business modèle en Afrique subsaharienne ne peut se résumer à répliquer ou importer ce qui aurait marché à l’étranger. Parce que les conditions humaines, mercatiques et technologiques diffèrent d’un territoire à l’autre, une implantation réussie passe enfin par la mise en place de process efficients. Lesquels ? Ceux qui répondent le mieux aux grandes tendances de la région. C’est par exemple, d’un point de vue purement stratégique, savoir raisonner de préférence sur des marchés panafricains plutôt qu’exclusivement nationaux. C’est aussi, dans une politique de deals et transactions, savoir identifier les meilleurs partenaires directement sur le terrain et les activités rentables, et ce notamment quand la qualité des informations comptables et financières nécessite encore de s’améliorer. C’est enfin, dans votre quotidien, savoir miser sur l’excellence opérationnelle, en mutualisant le back office vers des services externes. Autant de process qui témoignent des spécificités subsahariennes, et qui en appellent, pour une implantation réussie, à toujours opter pour la bonne gouvernance, la bonne réglementation et la bonne stratégie.

Fonds de pensions, industriels de l’énergie, des assurances ou de l’agroalimentaire, grandes PME sur tout autre secteur… Que vous soyez déjà présent ou non sur le continent, PwC vous accompagne dans votre nouvelle implantation en zone subsaharienne. Pour cela, nous vous conseillons sur l’ensemble de nos métiers dans vos aspects stratégiques, transactionnels et opérationnels. Nous travaillerons principalement sur les missions suivantes, et ce depuis l’élaboration de votre projet jusqu’à vos tâches quotidiennes :

  • Etude de votre projet d’implantation et étude de marché,
  • Création et immatriculation de vos sociétés, succursales, bureaux de liaison, Assistance à l’obtention des agréments et des licences pour vos professions réglementées,
  • Country Risks Analysis et collecte de données,
  • Elaboration de vos business modèles d’entrée et de sortie,
  • Mise en conformité réglementaire et gestion de vos risques,
  • Accompagnement juridique, fiscal et RH,
  • Assurances, audit et commissariat aux comptes,
  • Conseil et gestion de vos transactions,
  • Etc…

Contactez-nous

Jean-Philippe Duval

Associé, PwC Afrique Francophone

Tel : +33 6 72 79 50 11

Mahi Kane

Expert fiscal, Associé, PwC Senegal

Jonathan Le Henry

Associé, PwC Morocco

Tel : +212 5 22 99 98 67

Suivez-nous !