Former et identifier les futurs talents africains

A l’heure où la compétitivité des organisations passe par une réelle montée en compétences, l’identification et la valorisation des profils qualifiés est un enjeu majeur de réussite.

Le capital humain, une opportunité panafricaine ?

Alors que les économies subsahariennes maintiennent un niveau de croissance positif et que la démographie est toujours à la hausse, le continent dispose de la main d’œuvre potentielle la plus importante à l’échelle mondiale, et ce durant les vingt prochaines années. Ce réservoir de compétences est un véritable gisement de valeur pour les entreprises et les institutions de la région. A supposer que chacun des acteurs économiques se saisissent de cette formidable opportunité. La réussite des entreprises, et plus largement du continent, passe donc expressément par le renforcement du capital humain. Comment ? En accompagnant les entreprises dans la gestion de leurs talents, en attirant les « repats » et les diasporas, en soutenant des stratégies qui favorisent l’emploi.

Une gestion des talents polyvalente

Savoir attirer les meilleurs talents est un avantage concurrentiel majeur sur des marchés panafricains. Pourquoi ? Parce que les profils sont aujourd’hui multiples : locaux, internationaux, diasporas… autant de parcours qui appellent à prendre en compte la polymorphie de vos équipes. Comment ? En vous posant les bonnes questions : quels sont les talents dont vous avez besoin, quels sont vos enjeux interculturels, comment associer les compétences locales et internationales, quelle culture d’entreprise souhaitez-vous développer ? En Afrique, plus qu’ailleurs, c’est ce multiculturalisme et cette disparité des compétences qui doivent guider votre fonction RH. Pour définir une politique de gestion des talents innovante, inventive, associant relocalisation des formations et des savoirs. Pour être toujours au service d’une réelle stratégie économique dont le centre reste le capital humain.

Se renforcer grâce à l’emploi

Tout comme les entreprises, les opérateurs publics ne peuvent plus ignorer le vivier de compétences originaires d’Afrique subsaharienne. Le retour de certains membres de cette diaspora, que l’on appelle « repats », est l’un des atouts dont disposent les économies nationales. Pourquoi ? Car les « repats » participent eux aussi à la montée en compétences du continent, au partage de leurs expériences, et parfois à la formation de certaines équipes locales... Bien sûr, les compétences nationales existent également in situ et c’est pourquoi les États vraiment stratèges sont ceux qui favorisent des politiques d’emplois, d’éducation, de co-diplomation et de formation. Comment ? En engageant les bonnes réformes institutionnelles, en structurant des partenariats internationaux et en développant l’attractivité de leur zone. Autant de réformes qui accompagnent le renforcement du capital humain et qui concourent au bon développement des entreprises pour une meilleure employabilité.

Transformer votre capital humain : quelles stratégies adopter ?

A l'heure où l'agilité et la réactivité des organisations font la différence, le capital humain est plus que jamais au coeur de la performance de l'entreprise. Comment faire de vos talents un atout de croissance ?

 

Découvrez l'infographie

Renforcer votre capital humain avec nos experts PwC

Il ne peut pas y avoir de développement des économies locales sans capital humain et sans formation des équipes. Pour permettre à votre entreprise de se développer, PwC vous aide à identifier et à capter les talents dans votre région et parmi la diaspora. PwC vous accompagne sur ces problématiques en travaillant essentiellement à :

  • la gestion de votre politique RH, pour aligner votre organisation à votre culture d’entreprise ;
  • l’optimisation de vos compétences disponibles, en mobilisant la motivation et l’intelligence collective de vos collaborateurs ;
  • la fidélisation de vos talents, en construisant un parcours professionnel attractif pour chacun de vos profils et en mettant en place des politiques de rétention adaptées.

Contactez-nous

Jean-Philippe Duval

Associé, PwC Afrique Francophone

Tel : +33 6 72 79 50 11

Fabrice Comlan

Directeur Advisory, PwC Côte d'Ivoire

Suivez-nous !