Guinée Equatoriale

Quatrième pays producteur de pétrole en Afrique subsaharienne, la République de Guinée Equatoriale dispose d’infrastructures modernes et de secteurs d’avenir.

La République de Guinée Equatoriale

4 ème pays producteur de pétrole en Afrique subsaharienne, et 7 ème à l’échelle du continent, la République de Guinée Equatoriale a connu une croissance rapide dès les années 90 par la découverte de vastes hydrocarbures. Toutefois, son PIB, estimé à 12,49 milliards USD en 2017, s’est grandement contracté depuis la crise pétrolière de 2014. Face à cette problématique de dépendance au pétrole, les autorités guinéennes travaillent à l’assainissement de leurs comptes publics et à l’éventuel établissement d’une facilité de crédit élargie en concertation avec le FMI. Si ses principaux atouts restent assurément sa stabilité politique, la qualité de ses infrastructures et ses réserves « oil and gaz », la République de Guinée Equatoriale développe aussi une réelle politique de diversification économique pour promouvoir ses secteurs d’avenir, tels que la pêche, l’agriculture et le tourisme.

Les principaux enjeux sectoriels

  • Le secteur « oil and gaz »
  • La pêche
  • L’agriculture
  • Le tourisme

Le secteur « oil and gaz »

Pilier économique et historique du pays, le secteur pétrolier guinéen a généré dès son origine des revenus très élevés permettant au pays de développer de solides infrastructures nationales. En 2005, la production atteignait encore 360 000 barils par jour, pour seulement 206 000 barils en 2017. Ainsi, la crise pétrolière de 2014, ayant vu le prix du baril dévisser de 100 à 28 dollars, a impacté durablement la capacité d’investissement des autorités guinéennes. Toutefois, le secteur, après s’être redressé en 2018, tend à se stabiliser pour 2019. De plus, le pays, outre ses réserves pétrolières, compte de réelles ressources gazières, et reste aujourd’hui le seul en Afrique subsaharienne à avoir une usine de liquéfaction de gaz naturel, dont il est un grand producteur.

L’agriculture

La Guinée Equatoriale dispose d’un très grand potentiel pour le développement d'une production agricole. Son climat, favorable à toute sorte de cultures tropicales et sous-tropicales, son sol très fertile, ses précipitations ainsi que ses réserves d'eau abondantes offrent des opportunités exceptionnelles pour le développement de l’agro-industrie, bien que la production y soit encore faible compte tenu de la prépondérance historique du secteur pétrolier. Ainsi, les opportunités d’investissement sont nombreuses, et ce notamment dans :

  • la production et la transformation du cacao et du café,
  • la production de jus et de ses dérivés,
  • la production et la transformation d'huile de palme,
  • la production et la transformation d'huile de noix de coco,
  • la fabrication de savons,
  • la fabrication d'engrais,
  • la production et la transformation du manioc,
  • la production et la transformation de la canne à sucre,
  • la raffinerie de sel.

La pêche

Entourée par 644 Km de côte et par 314 000 Km de zone économique exclusive, la Guinée Equatoriale regorge d’une grande variété d'espèces grâce à la structure de son secteur marin et grâce à son réseau fluvial bien développé. Si la pêche industrielle a connu une grande chute dans sa production au cours de ces dernières années, passant de 270 tonnes de production en 2008 à moins de 200 tonnes en 2010, principalement en raison de difficultés organisationnelles, le secteur devient aujourd’hui prioritaire pour le pays. Ainsi, la Guinée Equatoriale envisage le développement de l'industrie de la pêche pour l'autosuffisance du marché interne, et ambitionne de devenir le leader régional de la production marine et de sa commercialisation. Avec un potentiel annuel de production avoisinant les 75 000 tonnes, les principales opportunités du secteur restent :

  • le développement de l'aquaculture en eaux salées et en eaux douces,
  • la création de station de transformation des produits de la mer,
  • la pêche artisanale,
  • le montage et la réparation de filets et d'appareillages.

Le programme Horizon 2020

Pionnière dans l’établissement de programme de développement stratégique, la Guinée Equatoriale a promulgué dès 2007 son plan national de développement baptisé « Horizon 2020 ». Ambitionnant de porter le pays vers l’émergence, ce programme a notamment visé à repenser le modèle économique de la Guinée Equatoriale au-delà des secteurs du pétrole et du BTP - qui ont l’un comme l’autre structuré la croissance économique avant de s’éroder ces dernières années. L’enjeu d’avenir reste donc pour la Guinée Equatoriale la diversification de son économie par le développement de ses atouts sectoriels dans un monde post-pétrolier, et ce bien au-delà de 2020.

Contactez-nous

Douty Fadiga

Deals Leader, Associé, PwC Côte d'Ivoire

Tel : +225 20 31 54 00

Landry Lasme

Audit et Conseil, PwC Equitorial Guinea

Tel : +240 5 51 99 62 75

Sinforiano Ngomi

Juridique et Fiscal, PwC Equitorial Guinea

Tel : +240 2 22 22 48 63

Suivez-nous !